samedi 11 août 2018

Ateliers autour du Rêve de Chan hui

Des ateliers en classe de CP avec Le rêve de Chan hui.
Ecole Jean Jaurès, Saint-Maximin La Sainte Baume


Je leur ai raconté la légende tibétaine sur le panda.
Puis, nous avons imaginé une autre histoire : 
et si les pandas avaient trempé leurs pattes dans de la cendre de couleur ? 

Il y a très longtemps de cela, les pandas étaient avaient une fourrure blanche. "Blancs comme la neige et doux comme des petits chatons". Ils vivaient dans les hautes montagnes au milieu des forêts. Un jour, un des jeunes s'aventura dans l'épaisse forêt. Alors qu'il était perdu et apeuré, un loup surgit et s'apprêtait à le dévorer. C'est alors qu'une jeune bergère  arriva de nulle part et protégea le petit panda au prix de sa vie. La mort de la jeune fille provoqua une immense tristesse chez les Pandas qui voulurent lui rendre un dernier hommage. Mais, entre temps, les villageois avaient retrouvé les restes de l'infortunée bergère et ils avaient décidé de lui offrir un bûcher pour un semblant de cérémonie funèbre.Au bord de la forêt, tout les pandas pleuraient la mort de la jeune fille. Et quand le feu fut éteint, et que les villageois furent partis, ils s'approchèrent des cendres et trempèrent leur pattes dedans en signe de deuil.
Dans leur tristesse extrême, les pandas géants ne purent s’arrêter de pleurer pendant des journées et des journées entières, essuyant régulièrement les larmes qui coulaient à flot le long de leurs joues, se bouchant les oreilles afin de ne pas entendre les pleurs incessants qui s’élevaient de toute la montagne, et se réconfortant les uns les autres en se prenant, inconsolables, dans leurs bras. C’est depuis ce jour que les pandas géants perdirent à tout jamais leur pelage immaculé, et portèrent pour toujours ces mystérieuses tâches noires indélébiles autour de leurs yeux, autour de leurs oreilles, et autour de leur taille… Et c’est donc ainsi que le panda géant devint noir et blanc.
J'ai dessiné un panda pour chaque enfant 
puis ils ont choisi une couleur,

et des papiers motifs japonais pour découper et coller des petits éléments autour de leur dessin.

J'aime beaucoup le rendu....de biens jolis pandas aux couleurs chatoyantes :

dimanche 17 juin 2018

La revanche de l'âne fête le livre - journée de salon

Le dimanche à Gonfaron,  sous un beau soleil, 
c'était la fête du livre organisée par 
l'association La revanche de l'âne.

J'ai reçu la visite d'enfants rencontrés dans les classes
et fait d'autres rencontres 
tout aussi belles et joyeuses. 


De nombreuses dédicaces 
et un atelier : "Mon animal de compagnie" 
tout au crayons de couleurs et collages.
Quelle belle imagination ont les enfants!





Comme chaque année, ça a été un plaisir d'être invitée à cette grande fête du livre!
Je remercie chaleureusement tous les acteurs de l'association La revanche de l'âne,
et j'espère à l'année prochaine. 




samedi 16 juin 2018

La revanche de l'âne fête le livre (4)

Retour sur les rencontres et les ateliers
Jour 4

Dans la jolie commune de Pignans, j'ai rencontré trois classes pour ce dernier jour d'ateliers.

D'abord dans une classe de CE2, autour de l'album Le rêve de Chan hui
De jolis pandas (dessin, collage) : 

Dans une classe de CP, on a fait s'envoler des oiseaux
(dessin, découpage, collage) 
 

Une belle envolée! 


Chez les CE2, autour de l'album L'enfant qui entendait les étoiles, ed. Gautier Languereau,



Chacun a imaginé et dessiné sa constellation et écrit une petite phrase musicale pour l'accompagner (écriture, dessin, collage de papier musique) 

( clic! clic! pour lire et voir en grand )
Le grand chat et le petit chat, ça fait penser à quoi ? 
...
Et enfin, ce petit lapin endormi 
au creux d'une main
petit cadeau d'au revoir  :

La revanche de l'âne fête le livre (la boîte lecture)

Retour sur les rencontres et les ateliers, 
encore le Jour 3


Avec une classe ULIS en école élémentaire,
fabrication d'une boîte à lecture autour de l'album Célestin 
   
Chaque enfant s'est appliqué à réaliser quelque chose pour le glisser dans la boîte :
dessiner Célestin, il est si réussi!
faire des gouttes de pluie au tampon
dessiner et coller son parapluie et ses bottes


dessiner des nuages et découper des "plic" et des "ploc"
écrire soigneusement un résumé de l'histoire
Puis tout mettre dans la boîte sans oublier d'y ajouter des mots! comme gouttes, oiseau et bizarre qui évoquent l'album. 
 

C'est un atelier pour lequel j'ai pris beaucoup de plaisir ! 
La boîte lecture est un moment de création partagée, 
tout le monde y glisse sa petite note, son petit grain, 
et quand on ouvre... 


samedi 2 juin 2018

La revanche de l'âne fête le livre (3)

Retour sur les rencontres et les ateliers
jour 3

Dans une classe de 6e au collège Coubertin au Luc-en-Provence, nous avons travaillé sur le conte détourné.  

A partir de l'album Dans la gueule du loup, les élèves réunis en groupes ont imaginé un autre personnage de conte, de légende, ou de fable que Petit lapin rencontrerait à l'intérieur du loup, comme dans l'histoire.
Il y a eu Le Petit Poucet, Cendrillon, la fée Clochette, l'agneau de La Fontaine et même le Père Noël!












Aux Mayons, dans une classe de CE1-CE2 qui affectionne beaucoup le personnage du LOUP, j'ai présenté mon album La petite biche endormie, ed. Lirabelle.




Nous avons dessiné des loups, cachés dans une forêt.
Pour cela, dessin et collage.
Sans oublier de faire les joues rouges au loup!









Mon petit loup préféré tellement il fait adorablement peur :